LA LOi securite VITALE

La loi SÉCURITÉ VITALE impose à l’État la distribution de plats d’urgence quasi-gratuits (0,20 €),
en libre-service, dans tous les magasins d’alimentation générale et les supermarchés.  


Pouvoir s'alimenter quoiqu'il arrive est un droit de l'homme - tout comme le droit de boire.
Partout, les fontaines d'eau existent sans problème, imaginez donc des "fontaines de calories"..

Loin de coûter de l'argent, cela rapporte gros : les mafias utilisent le chantage alimentaire et
il suffit de cette loi pour y mettre fin.


Police, justice, affaires sociales : d'immenses économies en découlent. Mieux encore :
les responsables politiques soucieux de leurs électeurs vont apprécier. Les sponsors également.

Offrir des plats d'urgence, c'est aussi simple et rentable que d'offrir des cacahuetEs

PIERREM

POUR TOUS

Avoir faim et ne pas avoir d’argent n’arrive pas qu’aux chômeurs, aux jeunes désocialisés, aux SDF, aux vieux, aux handicapés et aux immigrés en situation irrégulière : une majorité de salariés ont connu ça en fin de mois.

un devoir

La Loi SÉCURITÉ VITALE est la seule loi qui puisse garantir le droit à la survie de chaque citoyen : c'est donc un devoir de la voter.

une OBLIGATION

Seul l'État peut imposer un produit dans tous les magasins, et seule une loi peut faire bouger l'État.
Il faut donc mobiliser chaque député.

AGISSEZ

Faire connaitre la loi Sécurité Vitale, la faire voter et la faire appliquer : tout un programme pour lequel j’ai besoin de votre aide. Lisez et diffusez le PDF argumentaire, guidez-moi, et proposez votre savoir-faire. Merci.

Contact

pierrem@pierrem.fr

paris, france